La journée Sécurité routière du 29 mars 2016

Imprimer cet article partager cet article par mail

Les jeunes de 15 à 24 ans sont les premières victimes des accidents de la route. Ce constat et l’objectif du gouvernement de réduire la mortalité routière à moins de 2000 personnes à l’horizon 2020 nécessitent de renforcer l’éducation à la sécurité routière en milieu scolaire à un moment où elle n’est pas encore menée systématiquement c'est-à-dire au lycée et dans les centres de formation d’apprentis.

Ainsi, le gouvernement a décidé d’instaurer, à compter de la rentrée 2015, une demi-journée obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière pour l’ensemble des entrants en lycée et centre de formation d’apprentis.

Le contenu de cette demi-journée obligatoire devra prendre en compte la tendance prise de risque caractéristique de la période d’adolescence et prendre appui sur les compétences psychosociales.

Au lycée Jean Jaurès, ce sont plus de 400 élèves des classes de seconde qui ont participé à cette opération menée grâce aux bénévoles de la Prévention routière Marne (http://www.preventionroutiere.asso.fr/Comite-departemental/Marne) et de la Prévention Maif Marne (https://www.maif.fr/association-prevention-maif/accueil.html). Ces deux associations interviennent sans relâche depuis des années pour sensibiliser les élèves de tout âge aux risques routiers et c’est en grande partie grâce à leurs bénévoles que le nombre d’accidents et de victimes de la route a tellement diminué depuis le pic des 18034 tués sur les routes de France en 1972. En 2015, les 3400 victimes de la route illustrent certes la nette amélioration des comportements routiers des Français mais pour la première fois aussi depuis de nombreuses années, le fait que ce nombre est reparti à lahausse.

L’opération conduite au lycée Jean Jaurès s’est déroulée sous la forme de conférences, de projections de documentaires et d’ateliers.

M. André Ouzet a présenté une conférence qu’il intitule : « Ce n’est pas l’arbre qui traverse la route ». Pendant une heure, il reprend la genèse des accidents, illustrant le fait que chacun d’entre eux résulte de l’accumulation de facteurs humains ou mécaniques qui sont autant d’erreurs qu’il serait assez facile d’éviter.

M. Alain Delaporte a quant à lui projeté un documentaire intitulé « Un tribunal pas banal » (http://www.roulons-autrement.com/videos/voir/un-tribunal-pas-banal-0670) qui relate un procès réel dont le rôle des protagonistes est joué par des élèves. Le juge est un vrai magistrat et conduit le procès de façon à faire ressortir l’aspect responsabilité pénale d’un accident grave qui a causé la mort de deux adolescents et au handicap définitif d’un autre, le chauffeur du véhicule incriminé ayant consommé de l’alcool et des stupéfiants. Cette projection a été suivie d’échanges avec la salle.

Enfin, plusieurs autres bénévoles, M. Christian Ludet pour la Prévention MAIF et MM Thiéron, Morette, Chapuis et Dassonville pour la Prévention Routière Marne ont accueilli les élèves par groupes pour les confronter à des ateliers « mesure de l’alcoolémie », « effets sur l’organisme des stupéfiants et de l’alcool », « Simulateurs deux roues ».

 

 

 

 

A l’issue de cette journée, nul doute que vos enfants auront été sensibles aux discours, aux images et aux activités auxquels ils auront été confrontés et que leur appréhension du comportement attendu lorsqu’ils sont sur la route, à quelque titre que ce soit, sera imprégnée d’une conscience citoyenne respectueuse et constante.

 

 

 

 

Page publiée le 30/03/2016 | Mise à jour le 24/10/2020 | Vue 3456 fois