5-23 janvier : exposition "Systèmes Biotiques"

Imprimer cet article partager cet article par mail

Le Projet

 

Systèmes biotiques est un projet mené à terme par les élèves de première suivant la spécialité arts plastiques. Chaque projet est constitué de deux réalisations articulées autour d’une réflexion personnelle. À l’issue de ce projet, les élèves ont pu échanger sur leur pratique et sur la question du vivant avec un artiste ayant inspiré cette incitation plastique, Nicolas Darrot.

 

Ils sont maintenant contents de pouvoir vous montrer leur travail.

 

 

Systèmes biotiques 

Biotique est un mot emprunté au monde de l'écologie qui signifie : relatif au monde vivant.

Les éléments vivants de l'environnement, comme les plantes et les animaux, sont des éléments biotiques.

Les éléments biotiques d'un environnement ont un impact les uns sur les autres. (Définition d'internet)

Système : Ensemble abstrait dont les éléments sont coordonnés par une loi, une théorie.

Analogie : Ressemblance établie par l'esprit (association d'idées) entre deux ou plusieurs objets de pensée essentiellement différents.

 

Les créateurs et artistes plasticiens, puisent dans l'observation du monde vivant des informations qu'ils tentent de restituer de manière plus ou moins directe, pour révéler des éléments signifiants qui ne sont pas forcément observables à l'œil nu. Pour décrire l'Humanité, Jean de la Fontaine s'est constitué un bestiaire de personnages anthropomorphes, acteurs de ses fables tragi-comiques. Marcel Duchamp et Francis Picabia évoquent les mécanismes du désir à travers la représentation de machines peintes.

Berlinde de Bruyckere sculpte des corps hybrides, entre le végétal et l'animal, pour incarner le pathos. Hans Arp s'est constitué un langage cosmique, déclinant une forme élémentaire, l'ovale, comme principe d'une métamorphose proche de la pensée de Darwin.

Anselm Kiefer fait des analogies entre les plantes et le cosmos. Les machines anarchiques et libres de Jean Tinguely, relevant de l'inutile, soulignent l'absurdité et l'obsolescence d'un monde dit moderne. Nicolas Darrot s'intéresse aux liens invisibles qui connectent les différents systèmes biotiques et dont le travail est régi par un principe d'analogie.

 

 ndarrot.jpg

 Un demi-groupe d’élèves lors de la rencontre avec le plasticien Nicolas Darrot. 

 

Page publiée le 09/01/2023 | Mise à jour le 28/01/2023 | Vue 155 fois